Notre recherche

Infiltrating monocytes (green), and microglia (red) around blood vessels (blue) in a developing lesion in the spinal cord. The cells are playing an important role in diseases such as multiple sclerosis.

Parmi toutes les modalités d’imagerie actuelles, la microscopie optique est la seule méthode capable de sonder les tissus vivants avec une résolution cellulaire et subcellulaire et est la seule avec un large éventail de mécanismes de contrastes moléculaires. Cette polyvalence provient du fait que l’énergie des photons est comparable à celui des orbitales moléculaires et, par conséquent, les contrastes basée sur la densité, l’absorption, la fluorescence, et des interactions non linéaires cohérentes sont possibles. Des stratégies d’imagerie fondées sur des mécanismes de contraste nouveaux peuvent être développées et intégrées dans la technologie actuelle pour améliorer la boîte à outils du biologiste, ou peuvent être développés dans de nouveaux appareils d’imagerie pour permettre des applications innovantes en sciences de la vie.

Notre groupe se situe à l’interface entre les technologies optiques et de la biologie, et nous poursuivons un programme de recherche qui a les objectifs à longs termes suivants:

Spinnning endoscope to image with cellular resolution cells in deep areas of the brain
  • Développer et adapter des nouveaux mécanismes de contrastes optiques à l’imagerie biologique,
  • Construire de nouveaux appareils optimisés pour les applications d’imagerie biologique,
  • Pour combiner ces techniques optiques et des dispositifs pour des applications de biologie innovantes.

Nous remplissons ces objectifs grâce à des projets de collaboration avec nos collègues biologistes qui misent sur l’expertise de notre équipe multidisciplinaire.

 

 

Daniel Côté laboratoire au Centre de Neurophotonique, Centre de Recherche de l'Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec