Valérie Pineau Noël

Position: Étudiante à la maîtrise en biophotonique, Université Laval, Québec, Canada

Parcours: Baccalauréat en biochimie, Université Laval, Québec, Canada

Directeurs: Prof. Daniel Côté et Prof. Paul De Konink

Email: valerie.pineau-noel.1@ulaval.ca

Mots-clés : Axe microbiome-intestin-cerveau, activité neuronale, microscopie HiLo, poisson zèbre

Imagerie calcique volumétrique rapide de cerveaux de poissons zèbres vivants à l’aide de la microscopie HiLo.

L’axe microbiome-intestin-cerveau est un moyen qu’utilise le système nerveux central, l’appareil digestif et le microbiote intestinal pour communiquer entre eux grâce à des interactions biochimiques. En effet, plusieurs études précliniques et cliniques montrent qu’il existe un lien entre ces trois systèmes et que toute perturbation du circuit pourrait provoquer un fort déséquilibre chez l’hôte. Plus précisément, il a été prouvé que le microbiote intestinal est impliqué dans les comportements de type dépressif et anxieux, les réponses nociceptives, les comportements alimentaires, le traitement des sensations et d’autres changements métaboliques divers. Ainsi, la santé mentale d’un individu peut être grandement influencée par des modifications du comportement et de la composition de sa flore intestinale. Cependant, ces changements métaboliques sont encore mal connus et des études plus poussées doivent être faites afin de mieux comprendre ces liens et interactions chez un hôte.

Une technique d’imagerie grand champ avec sectionnement optique de type HiLo est construite et optimisée dans le cadre de mon projet afin d’étudier l’activité neuronale du poisson zèbre transgénique de type GCaMP selon différentes conditions microbiennes. Effectivement, la microscopie HiLo s’est prouvée être aussi (et même plus!) rapide que la microscopie confocale, mais avec une simplicité d’utilisation et de conception incomparable. C’est avec cette technique d’imagerie que nous voulons acquérir des images volumétriques avec une grande résolution temporelle du cerveau du poisson zèbre.
De plus, les acquisitions faites sur le microscope HiLo doivent être analysées avec rigueur afin de détecter les changements d’activité neuronale selon la composition du microbiote intestinal. En collaboration avec d’autres équipes de recherche, les images volumétriques seront traitées avec de l’apprentissage machine pour quantifier le mieux possible l’activité neuronale chez le poisson zèbre. Des analyses statistiques permettront ensuite de déterminer les différences significatives entre les groupes de poissons étudiés dans le but d’enrichir nos connaissances sur l’axe microbiome-intestin-cerveau.

Liens utiles :
 

Biographie 

Valérie est née à Winnipeg, CA, mais habite la province de Québec depuis ses 5 ans. La biologie et la chimie sont des champs d’expertise qu’elle a toujours particulièrement appréciés de par leur équilibre complexe. La physique optique, quant à elle, est devenue un intérêt plus tard dans son cheminement, à la fin de ses études collégiales. En automne 2016, elle entama son baccalauréat en biochimie à l’Université Laval et découvra que ce n’est ni la biologe, ni la physique qui la captive, mais plutôt la combinaison des deux domaines. Elle décida ainsi de se spécialiser en biophysique, étudiant de façon plus approfondie l’utilisation de la lumière pour étudier le vivant. À l’été 2018, un stage d’été au DCCLab lui confirma son besoin de bricoler et développer de nouvelles technologies pour explorer les différentes avenues que prend le cerveau. Persévérante et énergique, Valérie adore travailler dans des environnements actifs et sociales comme le laboratoire de Daniel Côté et aspire à développer ses connaissances scientifiques encore plusieurs années. La danse, la nage, le dessin et la vulgarisation scientifique sont aussi quelques uns de ses intérêts.